> Gastronomie > La santé par le poivre

La santé par le poivre

poivre de madagascar et darne de saumon grillé

Le poivre est très certainement l’épice la plus consommée dans le monde. Effectivement, tout le monde le connait et s’en sert pour relever les préparations qui en ont besoin. D’autres sont de véritables amateurs. Pour eux, un cru de poivre est l’équivalent d’une bonne bouteille de vin. Quelle que soit son utilisation, cette épice, contrairement à ce qu’indique sa saveur nous veut du bien. De la libido à la digestion, ses effets ne sont que positifs.

Un coup de fouet pour la libido

Après la lecture de cet article, vous n’envisagerez plus d’autres solutions coûteuses pour améliorer votre libido. L’une des principales qualités alimentaires du poivre est d’influer sur la vasodilatation. On comprend mieux mieux sa vertu aphrodisiaque. Lors de l’acte sexuel, les vaisseaux sanguins se dilatent, chez l’homme, mais aussi chez la femme. Le poivre va améliorer leur fonctionnement. Pour atteindre un résultat maximal, il faudra consommer l’équivalent de 6 grains de poivre chaque jour. Cela peut sembler beaucoup, mais il n’en est rien. Les hommes pourront compléter ce traitement en croquant quelques amandes. L’arginine qu’elles contiennent favorise le mécanisme de l’érection.

Une digestion revigorée

Vous le savez certainement déjà. La digestion des aliments commence dans la bouche. La mastication déclenche la production de salive. Celle-ci enrobe les particules alimentaires et entame leur digestion. Le poivre contient une molécule du nom de chavicine. Il s’agit d’une résine piquante. Une fois dans votre bouche, son effet est d’augmenter la production salivaire. Les aliments arrivent donc dans l’estomac très bien préparés pour leur transformation.

L’effet du poivre sur le système digestif ne s’arrête pas là. Au niveau de l’estomac et des intestins, le poivre permet de mieux assimiler certains nutriments, vitamines et minéraux. L’amélioration serait d’environ 30%, par rapport à la normale. Ensuite, le pancréas va sécréter plus de suc. Ce liquide participe à mieux extraire l’énergie des hydrates de carbone. Les graisses seront visées, à leur tour. Au lieu d’être absorbés, elles seront éliminées. Désormais, vous n’hésiterez plus à faire un petit excès de foie gras, par exemple.

Le dernier effet du poivre sur la digestion se joue au niveau du foie. Cet organe est sensé débarrasser l’organisme des déchets et toxines en produisant de la bile. Nos petits grains contiennent de la pipérine, une molécule qui stimule cette production de bile. Ainsi, le foie remplit mieux son rôle.