Les dernières actus du e-commerce sur internet

> Tourisme > Découvrir quelques formations rocheuses parmi les plus insolites

Découvrir quelques formations rocheuses parmi les plus insolites

Le monde évolue, change, et n’a de cesse de nous dévoiler de nouveaux lieux insolites et magnifiques qui ne sauraient nous laisser indifférent.

On pourrait dire que Dame Nature s’est quelques fois accordé certaines fantaisies. En tout cas, c’est que l’on peut remarquer en découvrant ces trois formations rocheuses, parmi les plus singulières au monde.

1 — Admirer l’Uluru en Australie

L’Uluru est sans doute l’un des sites les plus incontournables que vous pourrez visiter lors d’un séjour en Australie. Il fait d’ailleurs partie de l’un des sites les plus emblématiques du pays.

Se trouvant dans le parc national d’Uluru-Kata Tjuta, à 300 kilomètres de la ville d’Alice Springs, l’Uluru figure parmi les lieux les plus choisis pour représenter l’Outback australien sur les cartes postales. Il faut dire que ce gigantesque monolithe mérite bien l’attention de n’importe quel curieux sur cette Terre.

Se trouvant au beau milieu du désert à 350 mètres de hauteur, s’étendant à 3 kilomètres de longueur, pour un pourtour de 9 kilomètres, cet immense rocher rouge est ce que l’on appelle, ou plutôt ce que les géologues appellent, un inselberg.

Comme vous l’aurez deviné, il fait partie des plus grands inselbergs de la planète. Entre autres caractéristique, l’Uluru se démarque des roches voisines du fait de sa remarquable résistance face à l’érosion. Selon la lumière du soleil et le moment de la journée, l’Uluru offre également à ceux qui l’observent un spectacle de lumières des plus surprenants en se virant sous différentes nuances d’orange, de rouge et de rose.

Sachez également que l’Uluru était un monument sacré pour les aborigènes qui ont occupé les lieux depuis plus de 30 000 ans. Il s’agit d’un endroit chargé d’histoire, de croyances et de symboles.

Ainsi, afin de respecter les croyances et les traditions des aborigènes, il convient d’éviter de l’escalader, même si la tentation pourrait être grande. Certains s’affranchissent des règles élémentaires de respect et se mettent à l’escalader. Une très mauvaise idée.

2 — La majestueuse Devils Tower aux États-Unis

La Devils Tower est l’une des formations rocheuses les plus célèbres des USA. Un lieu difficile à oublier, se trouvant dans les Black Hills dans l’État du Wyoming.

Cet immense monolithe de basalte s’étendant à 545 hectares s’élève à 386 mètres de hauteur a reçu le nom de Devils Tower, lors d’une expédition scientifique menée en 1875 sous la surveillance du colonel Richard Dodge qui lui a donné son nom par suite d’une histoire qu’il a entendue d’un Indien auparavant.

Ce monument représente un lieu sacré pour différentes tribus indiennes qui vivent dans les environs. Il représente pour eux un ours, qui est l’animal le plus imposant et le plus puissant. Ces tribus lui ont donc donné des noms tels que « maison de l’ours » ou « tipi de l’ours », pour n’en citer que certains exemples. C’est pourquoi les responsables suggèrent aujourd’hui de rebaptiser les lieux par « Bear Lodge National Historic Landmark ».

3 — The Wave, aux Etats-Unis : un site envoutant

Toujours dans l’Ouest américain, mais cette fois à la frontière de l’Arizona et l’Utah et faisant partie du monument national des Vermilion Cliffs, The Wave est un site qui n’a cessé de recevoir l’éloge des visiteurs.

Pour vous donner une idée de l’importance de ce trésor naturel, sachez que seulement un nombre très restreint de visiteurs peut découvrir les lieux en même temps. « Spectaculaire », « curieux », ou encore « insolite » sont les qualificatifs que l’on entend souvent pour décrire le site de The Wave.

Comme son nom le suggère, il ressemble à un ensemble de vagues qui se déroule. Ses couleurs variant notamment entre rouge, rose et blanc, ses lignes ainsi que ses reliefs, donne aux lieux un aspect des plus oniriques. Cette impressionnante sculpture est l’œuvre combinée du vent et de l’eau. Cependant, il faut savoir que le site est extrêmement fragile.

Ainsi, pour préserver l’endroit en limitant les dommages pouvant être causés par l’arrivée massive des touristes, le nombre de personnes pouvant la visiter et restreint à seulement 20 visiteurs par jour.

Pour tout savoir sur les dernières actus du web !